Apprendre & Pratiquer l'EFT

La technique du Film en EFT

La technique du film en EFT consiste à tapoter tout en visualisant  un évènement comme s’il s’agissait d’un film (qui peut être raconté à voix haute ou simplement visualisé en silence si c’est trop dur d’en parler : le principal est d’être concentré dessus).

Elle est très utile car elle offre deux avantages importants : la précision et la dissociation.

La précision

La « Technique du Film » permet d’être spécifique et de traiter un problème dans le détail.

« Si vous pouvez faire un film mental de l’événement alors vous devenez automatiquement spécifique. Un film a un commencement spécifique et une fin spécifique. Il a une trame spécifique et des caractères spécifiques. Il a des mots spécifiques et des actions spécifiques et produit des sentiments spécifiques. En fait, si vous ne pouvez pas faire un film spécifique de votre problème, c’est que le problème est trop généralement exposé. »
Gary Craig

La dissociation

Pratiquer cette technique permet de vous dissocier (regarder l’évènement comme un spectateur extérieur), et donc d’aborder un problème avec plus de distance, en minimisant les ressentis douloureux.

Selon l’intensité des émotions douloureuses, vous établirez une dissociation simple ou double :

  • La dissociation simple : vous prenez de la distance en regardant le film d’un évènement particulier.
  • La dissociation double : vous imaginez une salle de cinéma dans laquelle vous vous observez, assis dans un fauteuil, en train de regarder le film d’un évènement particulier.

Pratiquer la « Technique du Film »

1 – Pour commencer, demandez-vous : « Si c’était un film, combien de temps durerait-il ? ». Si votre film (évènement) est bien spécifique, sa durée se mesurera en minutes. Si la réponse qui vous vient est « quelques jours », alors votre problème est trop global.

2 – Puis, attribuez un titre à votre film (exemple « La claque que Maman m’a collée devant toute la famille » ou « L’accident de voiture avec Marie »). Cette étape permet de renforcer encore la tendance à être spécifique.

3 – Imaginez maintenant que le film est chargé dans votre tête, mais sans le regarder : les bobines du film sont sur le projecteur, mais celui-ci n’est pas encore en route.

  • Évaluez (de 0 à 10) l’intensité que ce film vous procure en cet instant, sans le voir.
  • Vous pouvez aussi simplement deviner à quelle intensité d’émotions vous seriez si vous le regardiez : cela permet de prendre de la distance dès le départ et d’éviter tout ressenti douloureux.

4 – Faites quelques séquences de tapotements pour ramener cette intensité à 0 :

  • Tapotez sur le titre du film, par exemple « La claque que Maman m’a collée devant toute la famille »
  • Tapotez sur l’idée de le regarder :  « L’idée de regarder ‘La claque que Maman m’a collée devant toute la famille‘ »
  • …et aussi sur ce que çà vous fait : « J’ai peur de me sentir triste… », « J’ai une boule au ventre à l’idée de regarder… », etc.

Quand l’intensité sera retombée à 0 et que vous vous sentirez prêt, vous pourrez alors commencer la projection du film… télécommande en main pour faire « Pause » à la moindre émotion désagréable.

5 – Débutez la projection et racontez (ou visualisez en silence) le film en détails tout en tapotant : où-êtes vous ? avec qui ? que se passe-t-il ? qu’entendez-vous ? etc.

Très important : stoppez le film (et le récit) à la moindre apparition d’un ressenti désagréable et tapotez sur ce que vous ressentez. Quand l’intensité est à 0, vous pouvez alors reprendre la projection du film (soit là où vous en étiez, soit depuis le début).

Contrairement à de vieilles idées reçues, vous n’avez aucun besoin de faire preuve de courage et de replonger dans la douleur pour résoudre votre problème ! L’EFT permet justement de travailler en douceur en minimisant la souffrance : alors mettez la projection sur « pause » autant de fois qu’il le faut pour dissoudre au fur et à mesure tout ressenti désagréable.

Ces pauses permettent non seulement d’avancer doucement dans le traitement, mais également de n’oublier aucun aspect du problème.

6 – Recommencez la projection (et les pauses avec tapotements) autant de fois que nécessaires jusqu’à disparition complète de toute intensité émotionnelle sur le film entier.

 

 

A propos de l'auteur

Caroline Lazare

Installée entre Toulouse et Castres, Caroline est praticienne et formatrice EFT.
Elle aide les personnes qui se sentent coincées dans leur vie à faire la paix avec leur passé, dissoudre leurs peurs et leurs blocages, et mieux gérer leurs émotions pour accueillir le changement avec bonheur et sérénité.

Laisser un commentaire